#31 Baptiste Mulliez "Pour arrêter durablement l’alcool, j’ai besoin de rituels rassurants dans ma vie"

Cette semaine, dans Vie au carré, le podcast qui interroge sur l'équilibre vie pro et vie perso, nous avons échangé avec Baptiste Mulliez, 30 ans, ex alcoolique qui est devenu patient expert. Il a coécrit le livre D'avoir trop trinqué ma vie s'est arrêtée avec la thérapeute Judith Lossmann.


7/10, c'est a note que s'attribue Baptiste pour juger ses équilibres "Il y a six ans, je n'avais aucun projet. Aujourd'hui, j'ai encore des marges de progression mais ma vie a radicalement changé", précise-t-il. De ses 15 à 24 ans, Baptiste a été alcoolique. Un mot pas facile à s'approprier pour un jeune : "j'avais besoin d'alcool tout le temps. pour me motiver, quand j'étais triste, avant de rejoindre des potes pour être cool... ". Il ment, trahit, est dans le déni le plus total. Un jour, sa mère lui parle des alcooliques anonymes "Je me rendais compte que je buvais trop mais je voulais pouvoir contrôler ma consommation. A partir de ce moment, j'ai compris que je devrais faire sans pour m'en sortir". Les premières semaines sont difficiles et synonyme de dépression. Avant une remontée progressive...


Changement de vie

"Quand on arrête de boire, la guérison n'est pas linéaire. Je voulais toujours que ça aille plus vite. Les progrès se sont manifestés mais je me suis alors rendu compte que des pans entiers de ma vie ne me convenaient pas", explique-t-il. Il travaille alors chez Danone, à Barcelone, et décide de quitter ce monde de l'entreprise qui ne lui correspond pas, lui qui est pourtant diplômé d'une école de commerce. Il débute une formation pour devenir patient-expert.


Patient expert en addictologie

"Être patient expert c'est sans cesse faire le yoyo. Je me replonge dans les années noires de mon alcoolisme pour m'identifier au patient. Et je lui montre en même temps que tout est possible, que la vie sans alcool vaut vraiment la peine d'être vécue" raconte Baptiste. Son travail à l'hôpital Bichat, à Paris, avec les professionnels de santé lui plait énormément. Aujourd'hui, il crée également des partenariats avec des écoles de commerce et d'ingénieurs pour sensibiliser à l'alcoolisme ce public estudiantin. Il intervient aussi beaucoup auprès des malades via son compte Instagram


Ne pas se laisser happer par les réseaux sociaux

Si les réseaux sociaux constituent un outil et un vecteur de communication important pour Baptiste, là aussi, le jeune homme s'impose des limites pour ne pas se laisser happer. Le soir et le week-end, son smartphone reste de côté. Il se déconnecte aussi pour se préserver, "J'ai appris que j'étais quelqu'un de sensible. La journée, j'aide beaucoup les autres, je suis comme une éponge émotionnelle. Le soir et le week-end, j'ai besoin de temps pour moi, pour me protéger".


Rituels

Sa nouvelle vie, forte de six années d'abstinence, se caractérise par de nombreux rituels : "Le matin, je fais toujours tout dans le même ordre. J'ai aussi besoin d'avoir le même thé par exemple... Tout imprévu va me stresser", admet-il. Il a besoin d'anticiper, de prévoir : " Je dois encore travailler sur le lâcher-prise. Les imprévus me stressent beaucoup. J'ai l'impression que je ne profite pas encore pleinement de tout le potentiel d'une vie", confesse-t-il. 


Sans cesse réaliser des mises à jour 

S'il se dit encore sensible possiblement aux additions, il a aujourd'hui mis en place "des filets de sécurité" solides. "Je m'accepte tel que je suis et surtout j'accepte de me dire que les équilibres que je trouve ne durent jamais. Il faut sans cesse faire des mises à jour. Un équilibre qui me correspondait il y a trois mois ne me convient peut-être plus aujourd'hui. Le tout est de savoir le faire en restant doux avec soi-même."


******************************

Si vous avez aimé notre épisode de Vie au Carré, n’hésitez pas à en écouter d’autres, plus de 25 sont déjà disponibles avec des profils très variés ! Vous pouvez aussi le partager, vous abonner et à lui attribuer des étoiles sur Apple podcasts, cela nous aiderait énormément !


Si l’équilibre vie pro - vie perso est un sujet qui vous tient à cœur, contactez-nous par mail, via Instagram @vie_au_carre ou notre page Facebook.


A très vite :)

Julie & Clotilde





Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.