Pourquoi ne remplace-t-on pas tout le plastique par du verre?

Tout le monde est aujourd'hui d'accord: le côté omniprésent du plastique, tout le monde est à peu près d’accord. On l’utilise à toutes les sauces, et résultat ça pollue. Le fameux continent de déchets du pacifique, c’est à 92% des gros morceaux de plastique. En France il y a chaque année 100 milliards de produits en plastique jetables qui sont mis sur le marché...


Pourtant le fait que le verre revienne autant dans l’actualité est non seulement dû à ses qualités, mais aussi au fait qu’on cherche un mode de vie où on jette moins, où on gâche moins et ou in fine on pollue moins. Et pour cela, le verre n’est pas la solution unique. Mais il nous oblige à nous poser des questions environnementales importantes: la construction de filières de recyclage et de réutilisation, le besoin de faire moins de déchets lorsque nous consommons, la conservation des ressources naturelles...des enjeux qui sont en ce moment l’objet de discussions et de votes, comme vous pouvez le découvrir dans l'Enver(t) du décor, le podcast environnement du service science du HuffPost.


Les sources utilisées :

  • L'étude de Zero waste France qui décompte 100 milliard d'objets en plastique produits chaque année dans l'hexagone.
  • Le sondage Ifop sur les plastiques à usage unique.
  • Les mesures du gouvernement sur la fin des plastiques (bouteille d'eau...).
  • Un article du Washington Post détaillant la question du poids du verre par rapport au plastique.
  • L'étude de 2020 Southampton établissant que le verre pollue plus que le plastique.
  • Un reportage de Business Insider sur la pénurie qui vient de sable.
  • Les chiffres clé sur les bénéfices du "remplissable".
  • Le vote par le Sénat de la loi "économie circulaire"
  • L'interview de Brune Poirson sur France Inter.

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.