Episode 32 - Ruben

"Ce que traversent les personnes migrantes dans ce pays, c'est ce qui pourrait arriver à toutes les autres minorités à la moindre crise politique", affirme Ruben, dans l'épisode 32 d'Extimité.


Il y évoque notamment :

Son enfance comme latino non-blanc au Vénézuéla jusqu'à ses 13 ans (2:30). Suite à l'élection d'Hugo Chávez, sa famille et lui s'installent en France où il doit apprendre la langue et s'adapter malgré le racisme, dont l'exotisation (09:00). Son rapport compliqué à son corps, à la masculinité, et à la sexualité (20:00). La fétichisation (38:00). Son coming-out (42:00) qui lui a permis d'en apprendre davantage sur son oncle mort des suites du sida. Comment la situation socio-économique du Vénézuéla s'est détériorée au point qu'il ne s'imagine plus y retourner (55:00). Son engagement auprès de l'association BAAM Bureau d'Accueil et d'Accompagnement des Migrants) venant en aide aux personnes migrantes et demandeuses d'asile (58:00). Son métier d'ingénieur comme reproduction de la classe sociale de ses parents (1:10:00).


Ce podcast est une création originale de Douce Dibondo et Anthony Vincent.


Pistes sonores diffusées :

FEM'd - Me llamo yo

Kabilito - Mi locura

Olé Olé - No controles

"Alice Diop : L'exil raconte le bouillonnement du monde" entretien du documentariste William Karel


Ruben vous recommande :

- Série TV: VIDA de Tanya Saracho

- Tout le travail artistique de Daniel Arzola, artiviste vénezuelien qui a fait la série "No soy tu chiste" (im not your joke).

- L'album "Pero no pasa nada" de Amaia

- "La mécanique raciste", livre de Pierre Tevanian,

- La série espagnole Paquita Salas sur Netflix


Le générique est un extrait du morceau To Na Bi de l'artiste Persian Empire.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy