Marguerite Steinheil, de femme du monde à criminelle

16 février 1899. Une journée éreintante pour le président Félix Faure. Pour se détendre, il appelle sa maîtresse à venir le rejoindre dans son “salon bleu”. Quelques heure plus tard, des cris retentissent dans l’Elysée. Le personnel accourt et retrouve le président étendu dans son lit, une femme à la poitrine dénudée à ses côtés. Son nom : Marguerite Steinheil. Au fil de drôles d’affaires de meurtres, découvrez sa True Story.


La maîtresse du président

En 1888, alors qu'elle n'a pas 20 ans, Marguerite Steinheil découvre Paris. Elle rencontre alors le peintre Adolphe Steinheil, une connaissance de sa famille. Adolphe est un homme âgé d’une quarantaine d’années, sans réel charme. Mais Marguerite cherche à tout prix un moyen de rester dans la capitale. Elle accepte alors la demande en mariage de celui-ci. Très vite, Marguerite s’ennuie de la routine de son mariage avec Adolphe. Il semblent plutôt être de bons amis, vivant dans le respect et l’estime de l’autre, mais cela ne va pas plus loin. En 1894, à l’occasion d’une réception qu’elle organise chez son mari, Marguerite rencontre Félix Faure, le futur président de la République. Felix est un client régulier du peintre. A force de venir poser chez eux, le ministre a nourri une attirance pour la séduisante jeune femme... Mais un événement tragique mettra fin à leur histoire...


Marguerite Stenheil, une criminelle ?

Une fois l’affaire du président passée, Marguerite Stenheil se consacre à l’éducation de sa fille. L’arrivée à la tête de l’Etat d’un nouvel homme, le président Loubet, fait tomber le couple Steinheil dans l’oubli de l’Elysée… Mais 9 ans plus tard, un autre événement tragique replace Marguerite Steinheil au devant de la scène…


La suite de son histoire incroyable à écouter dans ce podcast.


Pour découvrir d'autres récits passionnants, cliquez ci-dessous :

Harry Houdini, le magicien de tous les dangers

Frank Abagnale Jr, l’escroc aux 1000 visages

Mata Hari, la plus sulfureuse des espionnes


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.