Déconnexion : pourquoi votre cerveau a besoin de silence pour se régénérer

Vacances riment avec silence. Enfin, vous allez pouvoir éteindre votre réveil, vos notifications sur votre téléphone portable, fuir l’open space et son brouhaha. Grand bien vous fasse, car le silence est vital pour notre cerveau : c’est même ce qui lui permet de se régénérer. 


Dans ce nouvel épisode de Travail (en cours), le neuroscientifique Michel Le Van Quyen, chercheur à l’Inserm et auteur du livre Cerveau et silence, nous explique ce qu’il se passe et ce qu’on observe dans notre cerveau lorsqu’il est au repos et dans un silence total. 


Et quand Michel Le Van Quyen parle de silence total, ce n’est pas seulement un silence auditif, mais aussi corporel, et attentionnel - être immobile, ne pas être dérangé dans ses rêveries : “Il n’y a pas que le silence acoustique. Il y a aussi d'autres formes de silence. D'après moi, chacun de ces silences ont des vertus particulières sur le corps et sur l'esprit.” 


Sandrine Gaussein-Casanova a compris ce besoin de silence pour notre cerveau, et c’est pourquoi elle a créé une agence de voyage qui s’appelle “Out of reach” (”Pas joignable” en français”) qui propose des séjours déconnectés. Si des cadres submergé.e.s par leur travail font appel à elle, elle note que peu sont ceux qui acceptent d’aller passer un séjour en zone blanche et d’être complètement déconnectés. D’ailleurs, selon un sondage de l’agence d’intérim Qapa, 63% des sondés envoient des emails professionnels en vacances. Et pour 20% d’entre eux, c’est parce que tout le monde le fait aussi. 


Alors n’hésitez pas à partager ce podcast dans votre entreprise : vraiment couper, et baigner dans un silence complet, c’est bénéfique aux cerveaux de tout le monde. 


Et vous, comment arrivez-vous à déconnecter du travail pendant vos congés ? Ecrivez-nous sur Instagram, Twitter ou à hello@louiemedia.com


Travail (en cours) est un podcast de Louie Media. Journaliste et présentatrice : Marie Semelin. Louise Hemmerlé est chargée de production. Cet épisode a été monté et réalisé par Cyril Marchan. La musique est de Jean Thévenin et le mix a été fait par Olivier Bodin. Marion Girard est responsable de production, et Maureen Wilson responsable éditoriale. Mélissa Bounoua est à la direction des productions et Charlotte Pudlowski à la direction éditoriale. 


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.