Richelieu, Bossuet, Fénelon, Bernis... entre le Trône et l'Autel

En face de l'Eglise Saint-Suplice, dans le centre de Paris, se trouve une fontaine monumentale de douze mètres, qui date du XIXe siècle. On l’appelle parfois la Fontaine des orateurs sacrés mais aussi, non sans une certaine ironie, la Fontaine des quatre points cardinaux. Et pourtant, les personnages qu’elle représente n’ont pas accédé à la pourpre cardinalice. Ils n’en sont pas moins des grands dans notre histoire de France : Bossuet, Fénelon, Fléchier et Massillon. Ces quatre personnages symbolisent l’étroite relation qui existait entre le trône et l’autel. Naturellement, à l’époque moderne, ils ne sont pas seuls : que l’on songe à Richelieu bien évidemment, mais aussi à Bérulle au XVIe siècle ou au XVIIIe au cardinal de Bernis. Storiavoce vous propose de partir à la découverte des hommes qui servaient à la fois l’Eglise mais aussi le Roi. Quel était leur perception de l’Etat ? Quels rôles ont-ils joué à l’époque moderne ? Comment voyaient-ils la relation difficile du trône et de l’autel ? Comment ont-ils fait face aux défis non seulement politique mais aussi religieux de l’époque : le protestantisme, le jansénisme? Bref, qui étaient ces grands qui travaillaient à la fois pour Dieu et pour le Roi? C’est ce qu'évoque Marie-Joëlle Guillaume. Elle répond aux questions de Christophe Dickès.

La nature et l’évolution des relations entre le Trône et l’Autel, l’Église et l’État sous l’Ancien Régime sont difficiles à comprendre pour nos contemporains. De même que les conflits religieux qui l’émaillent – guerres de Religion, jansénisme, quiétisme… – et qui ont de multiples implications au plus haut sommet de l’État. Marie-Joëlle Guillaume en livre les arcanes par le biais des portraits de douze grands prélats français, du règne d’Henri III à celui de Louis XVI.
Pierre de Gondi, François de La Rochefoucauld, Pierre de Bérulle, Richelieu, Bossuet, Fénelon, Valentin-Esprit Fléchier, Louis-Antoine de Noailles, Jean-Baptiste Massillon, André-Hercule de Fleury, Christophe de Beaumont et François-Joachim de Bernis : hommes d’État, hommes d’action, noms illustres des Lettres françaises ou prédicateurs en vue, tous sont de grandes âmes aux prises avec de grands débats. La présentation fouillée de leurs fortes personnalités, l’explication de leurs œuvres et de leurs actions conduisent à une plongée passionnante dans les XVIIe et XVIIIe siècles. Alliant la rigueur de l’historien à la limpidité du style, Marie-Joëlle Guillaume éclaire un pan encore largement méconnu de l’histoire politique et religieuse de la France

L'invitée: Marie-Joëlle Guillaume est agrégée de Lettres classiques. Éditorialiste à l’hebdomadaire Famille Chrétienne, elle est membre de l’Académie d’Éducation et d’Études sociales et auteur de très nombreux articles et conférences. Elle a publié deux livres d'entretiens avec le cardinal Poupard, chez Plon en 2001 et chez Perrin en 2003. Spécialiste du XVIIe siècle, elle est la biographe de Vincent de Paul et vient de publier Pour Dieu et pour le Roi (Perrin, 400 pages, 24€).
___________________________________________________
- Retrouvez nous sur www.storiavoce.com/
- Notre compte Twitter: twitter.com/Storiavoce
- Notre page Facebook: www.facebook.com/storiavoce/