Le DSA, un changement de paradigme pour le numérique européen

Vous en avez forcément déjà entendu parler. Le DSA, pour Digital Services Act, est un texte européen ambitieux et historique. Comme son nom l’indique, il doit encadrer les services numériques au sein de l'Union européenne. Bien des responsables politiques européens ont résumé son principe ainsi : rendre ce qui est illégal hors ligne, illégal en ligne. Toutefois, que va changer cette réglementation, concrètement, dans nos vies ? Traçage publicitaire, transparences des algorithmes, modération, protection des mineurs, nos quotidiens pourraient incessamment être impactés par le DSA. Aussi, quelles sont les entreprises concernées ? Depuis son entrée en vigueur le 25 août dernier, toutes les plateformes dépassant les 45 millions d’utilisateurs en Europe doivent s'y conformer. Qu'elles se nomment Google, Amazon, TikTok, YouTube, Facebook, Instagram ou bien X. 19 mastodontes du Web sont touchés.


Enfin, les plateformes ont-elles joué le jeu ? La Commission est-elle prête ? Certaines sociétés ont déjà entamé des procédures en justice pour contester leurs présences dans la liste. Finalement, une seule chose est sûre : le DSA va radicalement changer le numérique européen. Pour bien le comprendre, plongez dans les entrailles du Digital Services Act, avec les explications de Geoffroy Didier, eurodéputé français, membre du parti populaire européen et rapporteur du DSA.

Les épisodes de Culture Numérique sont disponibles sur Siècle Digital et les plateformes de streaming.


Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.