De l'affaire Borlet à l'affaire Nozière

En revenant sur les affaires Borlet (1891) et Nozière (1933), qui posent différemment, à près d'un demi-siècle d'intervalle, la question du traitement médiatique de l'inceste, cet épisode de Séries Noires à la Une décrypte la manière dont la presse participe de la construction du tabou et de l’indicible.

 

Intervenantes

Anne-Emmanuelle Demartini, historienne, professeure d’histoire contemporaine à l’Université Paris 1-Panthéon Sorbonne.

Fabienne Giuliani, historienne, post-doctorante au Centre d’étude des mouvements sociaux (EHESS).

 

Sommaire

3’55 - L’inceste comme mot dans l’espace public : un tabou anthropologique ?

6’50 - Sexe et morale au XIXe siècle

10’10 - La question du traitement des enfants

14’10 - Comment faire l’histoire d’une question dont le nom est invisible dans les sources ?

16’07 - L’affaire Violette Nozière et l’évolution du tabou de l’inceste

19’56 - La condamnation légale de l’inceste au XIXe siècle

20’50 - La presse contre Violette Nozière

26’09 - L’archétype de l’enfant vicieux

27’56 - L’inceste dans le débat public aujourd’hui

 

Archives citées

Le Petit Journal, 28 octobre 1891

Le Petit Journal, 10 décembre 1891

Journal officiel de la République française, 1er janvier 1897

Carnet de la semaine, 1er septembre 1933

Le Populaire, 9 octobre 1934


Présentation : Thomas Baumgartner

Réalisation : Guillaume Girault

Lectures : Guillaume Girault et Astrid Duruflé

RetroNews : Étienne Manchette, Julie Duruflé, Julien Lucchini, Julien Morel

Un podcast produit en partenariat avec Wave audio.


Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.