Quelle place pour les féminismes dans le monde syndical ?

Bien que présentes aux avant-postes des luttes sociales depuis des siècles, les femmes ont eu du mal à se faire une place dans les syndicats. Quant aux questions féministes, on constate qu’elles ont mis du temps à être prises en compte par les organisations syndicales, qui ont souvent mis en avant la nécessité de se concentrer avant tout sur la lutte des classes. Aujourd’hui encore, on voit émerger, aux quatre coins du monde, des mouvements qui prônent la grève féministe afin de lutter contre les méfaits de nos sociétés patriarcales, et plus particulièrement la non prise en compte du travail reproductif. Ces revendications féministes trouvent une voix à travers la grève, outil privilégié des syndicats pour renverser les rapports de force avec les dominants. 


Quelle est la place des féminismes dans les syndicats ? Comment les syndicats prennent-ils en compte les femmes et les minorités de genre dans leurs organisations ? Qu’est-ce que le féminisme peut apporter aux luttes sociales ? Comment les féministes peuvent s’appuyer sur le monde syndical pour lutter contre les oppressions ? Ce sont les questions qui sont abordées pendant cet enregistrement en live et en public du podcast “Popol”, à l’occasion duquel Léa Chamboncel accueille Sophie Binet, Rachel Keke et Aurore Koechlin ! 


Popol est un média 100 % indépendant, si vous souhaitez que l'on continue de vous accompagner avec des contenus et événements de qualité, soutenez-nous !



Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.