Harkis, au nom des pères

Autrice du livre "Harkis, un passé qui ne passe pas", l'historienne Katia Khemache s'est replongée dans le parcours de ces supplétifs de l'armée française qui, à la fin de la guerre d'Algérie, ont dû poser leur peu de bagages au camp de Bias (Lot-et-Garonne). Une étape marquée du sceau de l'exclusion et de la ségrégation, qui laisse des traces encore vives auprès des générations suivantes.


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.