Gradignan : les clés de la liberté

Dans cette maison d’arrêt située près de Bordeaux, une quarantaine de détenus expérimentent un programme leur permettant d’aller et venir dans leur cellule ou leur unité de façon autonome. Inspiré du modèle espagnol baptisé “Respetto”, il fonctionne comme un permis à points et repose sur le volontariat des surveillants.


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.