Dans la Ville rose, les cathos de gauche mangent leur pain noir

À Toulouse, les chrétiens engagés à gauche prennent leurs distances avec l'Église, à la réputation sévèrement écornée depuis la publication du rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels. En attendant de voir le nouvel archevêque à pied d'œuvre, d'aucuns préfèrent notamment communier à domicile, non sans espérer des jours meilleurs.

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.