Collaborateurs illégaux en Haute-Garonne : quand on aime, on ne compte pas

Dans un récent rapport, l'Agence française anti-corruption (AFA) épingle le conseil départemental de Haute-Garonne, notamment sur sa gestion des collaborateurs du cabinet de Georges Méric. Soixante-six d'entre eux - au lieu des 10 légalement autorisés - se seraient en effet vu confier différentes missions auprès des élus. La collectivité se donne jusqu'à la fin de l'année pour rectifier le tir, qui fait sévèrement grincer des dents.


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.