Happy Birthdead, un slasher sans fin

Une étudiante antipathique est bloquée dans une boucle temporelle : sa journée d’anniversaire qui se répète et se solde irrémédiablement par son assassinat, tant qu’elle ne démasquera pas le tueur. Plus teen movie qu’un film horrifique, ce slasher sans imagination souffre d’une multitude d’écueils : la journée vécue n’a rien de particulièrement intéressant, les personnages ne sont pas attachants, le retournement de personnalité de l’héroïne est une escroquerie, aucune tentative de mise en scène, et comble de l’irritation, le tueur est ridicule. Visuellement inintéressant et sans cohérence esthétique, scénaristiquement médiocre et incohérent : bref, un film totalement dispensable. Podcast animé par Thomas Rozec avec David Honnorat et Stéphane Moïssakis. RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONUn jour sans fin (Harold Ramis, 1993), Retour vers le futur (Robert Zemeckis, 1985), 2001 l’Odyssée de l’espace (Stanley Kubrick, 1968), La machine à explorer le temps (Georges Pal, 1960), Happy Birthdead (Christopher Landon, 2017), Paranormal Activity (Oren Peli, 2009), Jessica Rothe, Get Out (Jordan Peele, 2017), Split (Night Shyamalan, 2017), Edge of tomorrow (Doug Liman, 2014), Baby Herman, Scream (Wes Craven, 1996), Scary movie (Keenen Wayans, 2000), Souviens-toi… l’été dernier (Jim Gillespie, 1997), Jason Blum, Jamie Lee Curtis, Unfriended (Levan Gabriadze, 2014), Carrie au bal du diable (Brian De Palma, 1976), Triangle (Christopher Smith, 2009), Rétroaction (Louis Morneau, 1997), Fausse donne (Louis Morneau, 1999), Safety not guaranteed (Colin Trevorrow, 2012). RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEURRETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoCiné >> @nocine-reco < 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.