Cannes - Douleur de Loach, gloire d'Almodóvar

L’accent du nord de l’Angleterre et l’oeil de Ken Loach ne déçoivent toujours pas. « Sorry we missed you » suit une famille de Newcastle, dont le patriarche se lance dans le business de la livraison de colis. Sans franchir la barrière du misérabilisme, Ken Loach dresse une fois le plus le portrait d’une société néolibéraliste ubérisée, à la frontière de l’esclavage moderne, et la résistance de ceux qui luttent pour maintenir du lien social au travail, en famille. Le monde va toujours aussi mal, mais cette fois-ci il semblerait que le réalisateur, qui s’est battu toute sa vie pour des causes sociales, ait perdu un peu de son espoir. 


Almodóvar court après sa palme et espère bien la décrocher avec « Douleur et gloire », autoportrait d’un cinéaste qui se retourne vers son passé. Une tranche de vie où se retrouvent des bribes de « Volver », « Tout sur ma mère », « La mala educacion ». Presque un testament ? 


Quelques pépites repérées au passage : le documentaire « Etre vivant et le savoir » d’Alain Cavalier, celui de Patricio Guzman, « La cordillère des songes » , la comédie « The Climb » de Michael Angelo Covino, « Une grande fille » de Kantemir Balagov et le film d’animation pour adultes « J’ai perdu mon corps » de Jérémy Clapin. 


Animé par David Honnorat avec Hugo Alexandre et Perrine Quennesson.


Retrouvez la programmation du festival « Cannes à Paris » : https://bit.ly/2WclVcr


CRÉDITS 

NoCiné est un podcast de Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 18 mai 2019 à Cannes. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy