Qu'est-ce que le syndrome d'Asperger ?

Le syndrome d’Asperger est un trouble du spectre autistique, caractérisé par des difficultés sociales et des intérêts restreints. Ce syndrome est souvent diagnostiqué de manière tardive. C’est pourquoi des associations organisent des campagnes de sensibilisation, notamment le 18 février de chaque année à l’occasion de la journée nationale du syndrome d’Asperger.


Le syndrome d’Asperger est défini cliniquement depuis le début des années 1980 et fait partie depuis les années 2010 des TSA, troubles du spectre autistique. Les personnes qui vivent avec ce syndrome ont du mal à nouer des relations amicales ou amoureuses, car elles comprennent difficilement les conventions sociales. Elles ont aussi la particularité de s’intéresser à des sujets très spécifiques et d’avoir des comportements répétitifs. 


Asperger est une forme d’autisme, mais l’autisme est caractérisé par un déficit intellectuel ou un retard dans le langage. Ce qui n’est pas le cas d’Asperger. Au contraire, le langage a plutôt tendance à être très développé chez les Asperger, bien qu’ils puissent avoir des difficultés à comprendre les métaphores ou le second degré. 


La vie des personnes vivant avec Asperger se complique à cause par exemple de la maladresse moteur, de l’hypersensibilité au bruit, à la lumière et aux odeurs. Et plus globalement, dans la vie sociale, elles peuvent avoir du mal à reconnaître leurs émotions ou celles des autres, et n’arrivent pas toujours à analyser les signes de communication non-verbale comme les gestes et les expressions du visage. 


On a pensé pendant longtemps qu'Asperger était plus présent chez les garçons que chez les filles. La vérité, c’est que les femmes seraient bien moins diagnostiquées que les hommes. Au fil du temps, elles mettent en place des stratégies pour camoufler leurs troubles. A l’âge adulte, les difficultés peuvent devenir invivable dans la vie amoureuse et professionnelle. 


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.