Qu'est-ce que l'affaire des chevaux mutilés ?

Qu’est-ce que l’affaire des chevaux mutilés ? Merci d’avoir posé la question !

 

Durant l’été 2020, les mutilations de chevaux ont commencé à faire la Une de l’actualité française. Début septembre, impossible même de ne pas entendre une nouvelle affaire chaque jour. En général, ces mutilations se produisent la nuit, découvertes au petit matin par les éleveurs.

 

Attends, des mutilations de chevaux, c’est quoi ça ?


Ce n’est pas nouveau. C’est déjà arrivée dans les années 70 et 80, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne.

En France, on commence surtout à en entendre parler en février 2020. En Moselle, un cheval est retrouvé mort avec l’oreille droite sectionnée. Entre début février et juillet, une dizaine de chevaux et d’ânes sont mutilés, essentiellement en Picardie.

Le 19 août 2020, la fédération française d'équitation annonce se porter partie civile auprès des propriétaires de chevaux, ânes et poneys mutilés pour “combattre cette barbarie”.

Le 7 septembre, le ministre de l’Intérieur déclare que 153 enquêtes avaient été ouvertes, dont une trentaine pour des faits particulièrement graves. Toutes sont pour l’instant gérées par les gendarmeries et parquets locaux. Mais l’affaire prend une tournure nationale. Le ministre de l’Agriculture a aussi annoncé la mobilisation des services d’enquête des ministères de l’Intérieur et de la Justice.

 

Ça fait beaucoup d’enquêtes ouvertes ! Donc ça se produit partout en France ?

 

Vendée, Somme, Puy-de-Dôme, Côtes d’Armor, de nombreux cas en Normandie et dans le Jura... Difficile de lister tous les endroits touchés, mais cela concernerait au moins 25 départements à la mi-septembre, et plus d’une trentaine d’équidés.

Souvent, les équidés sont retrouvés morts avec l’oreille droite coupée. Et c’est parfois pire… Début septembre, dans le Morbihan, un éleveur a retrouvé une de ses juments mutilée. On lui avait enlevé ses parties génitales, son anus et ses mamelles. Près de Lannion, un pur-sang a été retrouvé égorgé. Le 12 septembre, un cheval a même été retrouvé éventré sur la rocade près de Narbonne. Dans un centre équestre du Rhône, un pur-sang anglais a, lui, été retrouvé mort le même week-end avec la mâchoire coupée.

Mais ce ne sont que des exemples parmi beaucoup de cas.


Mais pourquoi mutiler ces animaux ? Qui fait cela ? Comment les éleveurs le vivent-ils ? Ecoutez la suite dans cet épisode de "Maintenant vous savez".


A écouter aussi :

Qu'est-ce que le référendum pour les animaux ?

Qu'est-ce que le spécisme ?


Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.