Gaston ! Y a le téléphon qui son !

Nino Ferrer le dit dans sa chanson, mais pour que le téléphone sonne, encore faut-il connaitre le numéro de son correspondant ! Aujourd’hui avec Internet, c’est facile. Pour celles et ceux qui en étaient équipés, à partir de 1983, le minitel donnait ce genre de renseignements. Mais avant ces avancées technologiques, comment faisait-on ? Nous connaissons tous l’annuaire, ou le bottin, mais connaissez-vous ses origines ? Allons-nous encore disposer de cet outil longtemps ?

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.