L'Allier

Dans cet épisode de l’Europe au fil de l’eau, l’Allier. Le bon état de la rivière Allier, de sa ressource en eau et de sa biodiversité, sont intimement liés au maintien et à la restauration de sa dynamique fluviale, avec des processus d'érosion des berges permettant son rechargement sédimentaire. La protection de berge de l'Ile des Cailloux à Maringues (63), mise en place dans les années 1970, n'avait plus de réelle utilité et bloquait toujours la dynamique de l'Allier. Ce projet vise à la fois la fonctionnalité de l'hydrosystème, la continuité latérale au sein de l'espace de mobilité, la biodiversité d'intérêt patrimonial, les services rendus en termes de ressource en eau (rechargement sédimentaire de la rivière et limitation de son incision) et de gestion des risques d'érosion (restauration de zones de dissipation d'énergie en crue). Le maitre d’ouvrage est le Conservatoire d'espaces naturels d'Auvergne. Le projet de 74 301.28 d’euros est financé par l’Agence de l’eau Loire Bretagne (56.56% %), la Région Auvergne-Rhône-Alpes (14.98%), le Département de Haute-Loire (9.37%) et le Fonds européen de développement régional Bassin de la Loire – FEDER Loire (19.09%). Remerciements à Julien Saillard, Responsable Pôle territorial Puy-de-Dôme au CEN Auvergne, ainsi qu’aux Conseils régionaux Centre Val-de-Loire et Auvergne-Rhône-Alpes.

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.