#1 Hors-Série, Maïmouna Doucouré « Mignonnes »

Pour cet épisode, Hors-Série, nous avons eu le plaisir de recevoir la talentueuse réalisatrice et scénariste Maïmouna Doucouré. Elle a eu la gentillesse de nous avoir accordées un entretien malgré son agenda très chargé. Avec une infini sincérité, Maïmouna a raconté son enfance. Née à Paris dans le dix-neuvième arrondissement, elle a grandi au sein d’une famille sénégalaise, entourée de ses dix frères et sœurs. Elle a dû trouver sa place dans cette fratrie. Alors, elle n’hésitait pas à se battre avec ses frères pour s’affirmer. Cela a forgé son caractère de combattante.Elle a également abordé, la sacralisation de l’école par son père. Etant éboueur, faire des études représentait pour lui l’opportunité d’aspirer à une meilleure condition sociale. Pourtant passionnée par le cinéma, Maïmouna fait des études de biologie pensant que le 7éme Art lui est inaccessible. Cependant, en parallèle de ses études, elle prend des cours de théâtre tout en écrivant des scénarios. Son enfance est d’ailleurs une source d’inspiration pour ses films. Son court métrage Maman(s) parle de la polygamie à travers les yeux d’une petite fille. Il obtiendra le César du meilleur court métrage en 2017 et en 2019, L’Académie des Oscars lui décernera le prix du Gold Fellowship. C’est également son enfance qui lui inspire le personnage d’Amy, une des héroïnes de son long-métrage Mignonnes. Et comme elle le révèle : « Amy c’est la petite fille que j’étais et que j’ai laissé s’exprimer à travers cette histoire ». D’ailleurs, l’idée du film lui ai venu en assistant à une fête de quartier. Sur scène, des jeunes filles de onze ans se sont mises à danser « comme dans les clips américains ». Maïmouna se demande alors si ces petites filles ont conscience de l’image sensuelle qu’elles renvoient. Ainsi, pour comprendre et pour coller au plus près de la réalité, pendant un an et demi, elle va aller à la rencontre de jeunes danseuses. Avec ce film, elle dénonce l’hypersexualisation des pré-adolescentes. Elle espère qu’il puisse permettre un échange entre parents et enfants sur un sujet tabou. Il est très important, comme le souligne Maïmouna, de sensibiliser et éveiller l’esprit critique des enfants. Et en tant que parents nous remettre en question. Face aux multiples obstacles qu’enfants et parents rencontrent ou rencontreront, ce podcast a pour finalité d’être un « lieu » d’écoute et d’entraide. Afin de mettre à profit les connaissances de tous pour que nos enfants grandissent sans perdre leurs rêves. Nous vous attendons nombreux et à très bientôt. Présenté par Ulriche et Prisca.CREDITS :Création originale : Ulriche Ale et Prisca RATOVONASYProduction : Ulriche ALE et Prisca RATOVONASY Enregistrement : Prisca RATOVONASYRéalisation, montage et mixage : Prisca RATOVONASYIdentité graphique : https://www.instagram.com/lareveuz_illustrations/Générique : https://audiohub.fr/chanson/the-last-fightMusique libre de droits: https://youtu.be/C5OUN5OEBcsBoutique en ligne : www.lesenfantsdubruietdelodeur.comTwitter : https://twitter.com/EnfantsduBruitInstagram : https://www.instagram.com/lesenfantsdubruietdelodeurFacebook: https://www.facebook.com/lesenfantsdubruietdelodeur-117420343385484/Youtube: https://www.youtube.com/channel/UCEmD_yaD3iQLMAikWJmofDQMail : lesenfantsdubruitetdelodeur@gmail.com

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.