Anna Melloul, de la banque à la cuisine

« J'ai beau avoir 50 balais, des gens qui m’appellent Madame et des enfants en âge d’avoir des enfants, je rêve que je peux me refaire. Me refaire comme au poker, quoi. Redistribuer mes cartes, devenir psychanalyste, écrivain... Et puis, je prends des cours de cuisine…. ».

Anna a le constat clair, le verbe précis, et déborde de lucidité. Arrivée dans le monde de la banque un peu par hasard - "personne ne devient banquier par vocation" assène-t-elle - elle en gravit pourtant les échelons, jusqu'à devenir directrice de grandes agences.

Et puis, l'ennui, le "bore-out" et le clash, qui lui fait tout remettre à plat, de force.

Elle raconte son épopée dans un livre "De la banque à la cuisine, chroniques d'une reconversion" aux éditions La boîte à pandore, sans rien omettre. Ni la honte, ni les phases de découragement ou d'exaltation, ni les cruels décalages que génèrent son grand écart.

Écoutez son témoignage, salvateur, drôle, sans concession.


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.