Au nom des pères

SOS Papa, Urgence Papa, Les Papas = les Mamans… Ces associations dites “de défense des pères” dénoncent une justice aux affaires familiales “misandre”, qui les priverait arbitrairement de leurs enfants en cas de séparation, au bénéfice des mères. Pétri de valeurs humanistes et pour la “coparentalité”, leur discours est régulièrement recueilli dans les médias, sans que leur parole ne soit questionnée ni remise en cause. 


Quelle est l’influence de ces associations dans notre société ? Quels arguments déploient leurs membres pour prouver qu’ils sont victimes d’injustice ? Quelles sont leurs revendications ? Comment utilisent-ils la figure de l’enfant dans leur discours ? Quelle est leur vision du monde et des relations femmes-hommes ?  


Pour en parler, Victoire Tuaillon reçoit Edouard Leport, sociologue et auteur d’une thèse sur les associations de pères séparés. Après avoir observé ces groupes pendant plusieurs années, son constat est clair : ces associations au discours pro-égalitaire sont en fait masculinistes, et utilisent la figure du bon père pour réaffirmer la suprématie du pouvoir masculin. 


OEUVRE D’ART RECOMMANDÉE PAR L’INVITÉ

Edouard Leport recommande Vivre ma vie, une autobiographie d’Emma Goldman (2018, L’Échappée)


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION 

Retrouvez toutes les références sur https://www.binge.audio/


CRÉDITS  

Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré le 15 septembre 2020 à Binge Audio (Paris 19e). Réalisation et mixage : Solène Moulin et Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Camille Regache. Chargée d’édition : Naomi Titti. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.