Ce que le coronavirus dit de l'alimentation chinoise

En Chine, on appelle cela les « Ye Wei », les viandes ou gibiers de brousse, en français. Ils proviennent d’animaux sauvages et exotiques et ont leur place dans la cuisine chinoise. Or on a situé le point de départ du coronavirus de Wuhan dans le marché aux fruits de mer de la ville où l’on trouvait aussi ces espèces sauvages, vivantes ou mortes. Et on soupçonne cette proximité avec des animaux sauvages d’avoir favorisé la transmission de ce nouveau virus à l’humain. Pour « La Story », le podcast d’actualité des « Echos », Pierrick Fay et son invité expliquent les questions que posent pour la santé certaines habitudes alimentaires chinoises et ce qu’elles disent d’un peuple.


La Story est un podcast des « Echos » présenté par Pierrick Fay. Cet épisode a été enregistré en février 2020 dans les locaux des « Echos » (Paris, 15e). Rédaction en chef : Clémence Lemaistre. Invité : Jean-Pierre Poulain (anthropologue et sociologue de l’alimentation). Réalisation : Willy Ganne. Chargée de production et d’édition : Michèle Warnet. Musique : Théo Boulenger. Identité graphique : Upian. Photo : Jayne Russell/AFP. Sons : New York Post, France 2, INA, AFP, CGTN, Cut.


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.