La guerre influence-t-elle notre vote ?

Lou Safra est chercheuse en psychologie cognitive et en psychologie politique au Cevipof-Sciences Po. Bien avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, elle s’est intéressée à l’impact d’une menace comme une guerre sur nos comportements individuels. Qu’est-ce que nous apprennent la psychologie et les sciences cognitives de nos comportements électoraux et du vote ? Ce type de conflit provoque un effet « drapeau », on le sait, il a tendance à conforter le dirigeant en place mais il nous fait aussi préférer un certain type de leader, plus masculin, plus dominant, plus autoritaire.

Autre sujet, autre menace sur laquelle notre chercheuse a beaucoup travaillé : la pandémie. En pleine crise covid, on a vu de beaux moments de solidarité, des personnes qui ont cousu des masques pour les autres ou aidé leurs voisins mais individuellement, ce n’est pas du tout l’effet immédiat que suscite la perspective d’une telle menace extérieure sur nous. Lou Safra nous explique ainsi comment ce type de contexte nous fait avoir des réflexes xénophobes, racistes. C'est ce que l’on a pu constater avec le racisme anti-asiatique qui est né lorsque le Covid était encore étroitement associé à la Chine, ou encore lorsque les Juifs ont été désignés comme responsables d’épidémies de peste.

Ce type de comportements qui se sont reproduits dans l’histoire, qui ont été analysés par les sciences politiques ou la sociologie, peuvent aussi s’expliquer par l’approche des sciences cognitives, en essayant de comprendre ce qui entraîne ces réflexes dans chaque individu.


Références de l'épisode :


---

Interview et narration : Tâm Tran Huy

Réalisation sonore, montage et mixage : MajoraProd

Création musicale : MajoraProd

Direction éditoriale : Perrine Tarneaud

Productrice exécutive : Elise Colette

Production : Public Sénat et Cevipof-Sciences Po


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.