Comment réconcilier les Français et leurs institutions ?

Pendant cette campagne présidentielle, les deux candidats arrivés au second tour, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, se sont prononcés pour plus de proportionnelle pour les élections législatives. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ce mode de scrutin consiste à attribuer à des listes de candidats, des sièges en proportion des voix qu’elles reçoivent… Est-ce que ce système est plus démocratique ? Permet-il de mieux représenter la population ?

Le scrutin majoritaire, aujourd’hui utilisé, a pour effet d’amplifier les victoires et il lui est reproché de ne pas représenter fidèlement le corps électoral. En 2017, par exemple, le RN - à l’époque Front national - avait eu seulement 8 députés élus alors qu’il était arrivé au deuxième tour de l’élection présidentielle tandis que la majorité présidentielle, République en marche et Modem, qui représentait 30% des voix au premier tour des législatives, s’est retrouvée au final avec une écrasante majorité de 350 élus.

Pour Gil Delannoi, spécialiste de la démocratie, si le scrutin proportionnel permet de mieux représenter les partis et notamment les partis minoritaires, cela ne signifie pas du tout que la population française sera mieux représentée à l’Assemblée. Alors qu’aujourd’hui, beaucoup de Français demandent plus de démocratie et de respect de la parole des citoyens, notre chercheur voit deux solutions principales : mettre en place des assemblées citoyennes tirées au sort et accorder beaucoup plus de place au référendum. Ces outils et modes de fonctionnement plus démocratiques pourraient être mis en place assez facilement mais pour que la démocratie s’en trouve vraiment rénovée, il faut que leur usage ne soit pas dévoyé.

RÉFÉRENCES DE L'ÉPISODE :

---

Interview et narration : Tâm Tran Huy

Réalisation sonore, montage et mixage : MajoraProd

Création musicale : MajoraProd

Direction éditoriale : Perrine Tarneaud

Productrice exécutive : Elise Colette

Production : Public Sénat et Cevipof-Sciences Po


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.