Jeunes de quartier : "Regarde-moi"

Banlieues, quartiers, cités. En France ces mots ont trop souvent une connotation négative. Ce que l’État français nomme depuis 2018 les quartiers prioritaires de la politique de la ville regroupe 5,4 millions d’habitants dont 40% ont moins de 25 ans. Mais qu’est-ce qu’être jeune dans un quartier populaire ? La [recherche participative Pop-Part, conduite dans dix villes ou quartiers de l’Île-de-France, et portée notamment par l'Université Paris Nanterre, s’est associé à 120 jeunes pour se saisir du sujet.


Le regard médiatique porté sur les quartiers populaires enchaîne les clichés. De la beurette des années 80 à la femme voilée puis aux jeunes à capuches ou aux bandes violentes, les représentations sont souvent biaisées si ce n'est parfois ouvertement raciste. Pourtant de nombreuses voix émergent, notamment aujourd'hui pour se réapproprier l'image de ces quartiers. Pour en parler avec nous dans jeunes de quartiers nous recevons Hachimia Ibouroi, 22 ans originaire de Pantin en Seine-Saint-Denis, étudiante en master image et société à l'université Paris-Saclay. Hachimia accompagne également des classes de lycéens dans leur processus de création théâtral. Avec nous également Jeanne Demoulin, chercheuse en sciences de l'éducation à l'Université Paris Nanterre au laboratoire CREF (Crise école terrain sensible). Jeanne Demoulin a aussi co-coordonné le projet participatif Pop Part.


Extraits

Something elated, Broke for free, 2011

Admire ma peau noire, H. Ibouroi, 2020


Crédits

Conception et Animation Clea Chakraverty, Réalisation Romain Pollet, Chargé de production, Rayane Meguenni





Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.