Non, les toilettes sèches ne sont pas que pour les hippies

Les toilettes sèches, ce n'est pas seulement pour les festivals et les "hippies". Il faut bien comprendre que nos toilettes classiques ne sont pas idéales du tout, même si elles sont devenues plus économes. Une chasse d’eau, c’est 20% de l’eau utilisée par un foyer. C’est jusqu’à 12 litres d’eau à chaque utilisation! D’après les estimations d’une étude parue dans la revue Nature Sustainability, 141 milliards de litres sont salis chaque jour à coups de chasses d’eau. Les toilettes sèches ont connu des évolutions stupéfiantes ces dernières années en direction des pays en voie de développement: dans l'hexagone aussi, elles pourraient répondre au problème grandissant de la pollution des sols et des rivières.


Les sources utilisées :


  • Sur la consommation mondiale d’eau pour les toilettes
  • Un rapport de l’OMS sur le manque de toilettes dans le monde et le péril sanitaire que cela représente 
  • Sur la manière d’entretenir ses toilettes sèches à litière, un document pédagogique très simple
  • Un panorama des toilettes sèches, incluant les toilettes à séparation des excréments
  • Le vainqueur du concours lancé par Bill et Melinda Gates pour “réinventer les toilettes”
  • Un rapport parlementaire sur la situation des boues d’épuration en France
  • Le projet en cours sur l’exploitation de l’urine en Île-de-France
  • Le premier réseau urbain de toilettes sèches à Bordeaux
  • Le rapport de l’ANSES sur les eaux grises en 2015
  • La consultation en cours sur l’utilisation des eaux grises avant décret

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.