Judith Aquien, briser le tabou des 3 premiers mois de grossesse et de la fausse couche

Pour ouvrir cette saison 6 de Genre de Fille je reçois Judith Aquien.


Judith a écrit «Trois mois sous silence - Le tabou de la condition des femmes en début de grossesse » publié chez Payot, préfacé par la philosophe féministe Camille Froideveaux-Metterie. 

Elle a aussi rédigé une charte d’engagement tendant à faciliter la parentalité en entreprise, elle est la co-fondatrice du Parental Challenge et de la pétition « Fausse couche, vrai vécu ». 


Bénévole engagée auprès des camps de réfugiés à Paris, elle a aussi créé Thot, une école de français gratuite et diplômante, qui permet aux demandeurs d’asile et aux réfugiés de construire leur avenir en France.


Dans cet épisode on parle de :

  • la minimisation des maux de la grossesse, spécialement pendant ces 3 mois. On les minime par leur vocabulaire mais aussi par leur non-traitement : “les petits maux de la grossesse”


  • Du désintérêt total de la médecine française pour ces “petits maux de grossesse”, de cette non prise en compte qui a forcément des conséquences en entreprises


  • De la manière dont les femmes sont infantilisées pendant cette période, les forums où on parle de “bébés”, de “gygy”


  • Des injonctions qui commencent dès le day one de la grossesse


  • Du mythe de cassandre


  • de la gestion (ou non) de la douleur chez les femmes


  • de La recherche avec les exemples du viagra et de l'endométriose


  • de la nécessité absolue de continuer à s’informer et à partager nos expériences de mères. 


Merci Judith et bonne écoute !


Montage épisode : Alice de Les belles fréquences.

Credit photo : Alexandre Isard


Vous pouvez aussi suivre Genre de Fille sur Instagram pour pouvoir découvrir d'autres interviews de femmes engagées


🎙 Soutenez Genre de Fille gratuitement  ▬▬▬▬▬▬


1. Abonnez-vous 🔔 pour ne rien manquer

2. Laissez un avis sur ma page Apple Podcast (ici > Rédiger un avis) 🙏  


Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.