La résilience urbaine

L’épidémie de Covid-19 nous a mis face à nos vulnérabilités. Elle a exigé de nous des capacités d’adaptation inédites. Si on ajoute à cette crise sanitaire les catastrophes naturelles, industrielles, technologiques, et les attentats, le constat est simple : le monde actuel est une succession d’événements qui viennent ébranler nos certitudes et nos modes de vie.

Il en est de même pour les villes, dont le fonctionnement peut vaciller.

Tout comme nous, humains, elles aussi ont des vulnérabilités et peuvent subir des traumatismes. Pour s’en remettre, elles doivent faire preuve de résilience, un terme emprunté à la psychologie qui signifie la capacité à surmonter les chocs. Pour un territoire, il s’agit de résister, mais aussi de s’adapter voire de « panser ses plaies » afin de maintenir ses services publics, de poursuivre son développement, de répondre aux besoins essentiels de ses habitants.

Voilà pour la théorie. Dans les faits, comment les villes se préparent-elles au pire ? Comment se construit la résilience urbaine ? Peuvent-elles vraiment se remettre de tous les traumatismes ?


Pour plonger dans la psychologie des villes, nous serons accompagnés par

  • Chloé Voisin-Bormuth, directrice des études et de la recherche pour la Fabrique de la cité
  • Isabelle Thomas, professeur à l’école d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’université de Montréal
  • Ludovic Faytre, responsable des études risques-aménagement et chef de projet à l'Institut Paris Region

Crédits musiques et habillages : Jason Shaw, France TV info 

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.