🔊 “Enfin le cinéma !“ Arts, images et spectacles en France 1833-1907au Musée d’Orsay, Parisdu 28 septembre 2021 au 16 janvier 2022

“Enfin le cinéma !“Arts, images et spectacles en France 1833-1907au Musée d’Orsay, Parisdu 28 septembre 2021 au 16 janvier 2022



Interview de Marie Robert, conservatrice en chef pour la photographie et le cinéma au musée d’Orsay, et co-commissaire de l’exposition,

par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 5 octobre 2021, durée 20’32.

© FranceFineArt.


Communiqué de presse


Commissaire général :

Dominique Païni, Commissaire indépendant

Commissaires Ă  Paris :

Paul Perrin, Conservateur pour la peinture au musée d’Orsay

Marie Robert, Conservatrice en chef pour la photographie et le cinéma au musée d’Orsay

Avec la collaboration de Jérôme Legrand, Philippe Mariot et Lucile Pierret, Chargés d’études documentaires au musée d’Orsay





À l’aube du XXe siècle, le cinéma est tout autant, sinon plus, une manière de s’approprier le monde, les corps et les représentations, qu’une machine ou un média. Nouveau regard éminemment social et populaire, il est le produit d’une culture urbaine fascinée par le mouvement des êtres et des choses et désireuse de faire de la « modernité » un spectacle.



Aucune rupture brusque ou révolution violente cependant, les esprits et les corps avaient été largement préparés. Les premières projections de « photographies animées » par les frères Lumière à Paris en 1895 sont en effet les dernières-nées d’une longue succession de dispositifs visuels et d’attractions (du panorama aux musées de cire, en passant par la morgue, les aquariums et les foires) qui trouve son apogée lors de l’Exposition universelle de 1900 à Paris. Issus d’une tradition de la circulation des images, ces premiers films, encore imparfaits, sont également les héritiers de multiples pratiques, artistiques ou scientifiques, savantes ou vulgaires. Nombreuses sont les propositions ou interrogations formulées par les artistes du XIXe siècle qui ont précédé leur avènement – au premier rang desquels le fantasme du « réalisme intégral » – que le cinéma prolonge, recycle, questionne, et bientôt dépasse. L’évidence de la mobilité du monde ou de l’écoulement du temps est interrogée et analysée au prisme de certains motifs culturels comme l’agitation de la ville ou le ressac perpétuel des vagues. En ce sens, Jean-Luc Godard eut raison de rappeler que le cinéma fut inventé par le XIXe siècle.





Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

More from FranceFineArt

  1. 23:05🔊 “Sur le motif“  Peindre en plein air 1780 1870à la Fondation Custodia, Parisdu 3 décembre 2021 au 3 avril 2022Dec 03, 2021
  2. 14:31🔊“Le design pour tous“  de Prisunic à Monoprix, une aventure françaiseau MAD, musée des Arts Décoratifs, Parisdu 2 décembre 2021 au 15 mai 2022Dec 02, 2021
  3. 29:04🔊 “En scène !“  Dessins de costumes de la collection Edmond de Rothschildau Louvre – Rotonde Sully, Parisdu 27 octobre 2021 au 31 janvier 2021Dec 01, 2021
  4. 22:43🔊 “Cathy Josefowitz“  The thinking body au Centre culturel Suisse, Parisdu 28 novembre 2021 au 30 janvier 2022Nov 26, 2021
  5. 49:43🔊 “Tadjikistan“  Au Pays des Fleuves d’OrMusée national des arts asiatiques – Guimet, Parisdu 13 octobre 2021 au 10 janvier 2022Nov 26, 2021
  6. 15:56🔊 “Le Bijou Dessiné“  À la découverte du dessin joaillierL’École des Arts Joailliers, Parisdu 14 octobre 2021 au 14 février 2022Nov 25, 2021
  7. 17:23🔊 “La photographie à tout prix“  Une année de prix photographiquesà la BnF François Mitterrand, Parisdu 23 novembre 2021 au 20 février 2022Nov 23, 2021
  8. 12:42🔊 “Juifs d’Orient“  Une histoire plurimillénaireà l’Institut du monde arabe, Parisdu 24 novembre 2021 au 13 mars 2022Nov 22, 2021
  9. 22:26🔊 “Laura Henno“  Radical Devotionà la Galerie Nathalie Obadia – Cloître Saint-Merri, Parisdu 8 novembre au 31 décembre 2021Nov 19, 2021
  10. 19:49🔊 Nolwenn Brod pour « Le Temps de l’Immaturité »chez agnès b. au 17 rue Dieu – Paris – La Fab. hors les mursdu 11 novembre au 1er décembre 2021Nov 18, 2021