Peut-on vivre avec la guerre ? (1/2)

Descendre dans l’abri anti-aérien, quitter sa maison en emportant ce qu’on peut sous le bras, laisser derrière soi une partie de sa famille… En Europe, on pensait ces images réservées aux livres d’histoire. Mais c’est une perspective occidentalo-centrée. Ailleurs, les conflits armés se succèdent. Quel est leur impact émotionnel ? Se transmet-il ? Peut-on apprendre à vivre avec la guerre ? Et après, comment se reconstruire, si c’est possible ?


Dans cet épisode, la journaliste et autrice Prune Antoine nous fait entendre 7 témoignages, de personnes dont la vie a été bouleversée par des conflits armés. Celui de Tatiana Kozak à Kiev ; journaliste de guerre, c’est la première fois que le conflit qu’elle couvre la touche directement. Celui de Jacqueline, sa grande-tante ayant vécu l’Occupation de ses 7 à 11 ans. Celui d’Anas Modamani, réfugié syrien suspendu au sort de l’Ukraine, estimant que nous devrions tous nous informer sur toutes les guerres, “même celles dont personne ne s’occupe”. Celui de Yaël Reuveny, une réalisatrice de documentaires qui a grandi à Jérusalem. Lorsqu’un bus explose devant ses yeux à 17 ans, elle réalise que la guerre, même cachée, reste une guerre. Celui d’Anne Thoma, une documentariste allemande qui mentionne l’aspect genré de la guerre et s’intéresse à l’impact actuel de la Seconde Guerre mondiale. Celui de Lassana Diomande, ayant quitté la Côte d’Ivoire en proie à une guerre civile pour Berlin, au prix d’un périple de près de 4 ans. Celui de Jetmir Idrizi, photographe kosovar. Il était adolescent lorsqu’il a été témoin de l'épuration ethnique menée par Slobodan Milosevic au Kosovo en 1999. Il est retourné dans son pays, pour construire l’après.


Pour aller plus loin :

L’article de William Broyles Jr, Why Men Love War?, Esquire Magazine, 1984

Les documentaires de Yaël Reuveny, Farewell Herr Schwarz, 2014 et Promised Land, 2021. 

Le documentaire d’Anne Thomas, Miles & War, 2013

Le site du photographe Jetmir Idrizi 

L’ouvrage de Sabine Bode, Kriegsenkel : Die Erben der vergessenen Generation, 2013

L’ouvrage de Prune Antoine, L’heure d’été, 2019


Si cet épisode vous a plu et que vous vous intéressez à la transmission générationnelle des traumatismes liés à la guerre, nous vous recommandons l’écoute de “Comment les émotions de nos ancêtres nous construisent-elles ?” un ancien épisode d’Adèle Salmon disponible ici.


Émotions est un podcast de Louie Media présenté par Brune Bottero. Cet épisode a été tourné et monté par Prune Antoine. Marine Quéméré en a fait la réalisation. Chris Schmelzer s'est occupé de la prise de son. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage de cet épisode. Le générique a été composé par Nicolas de Gélis. 

Marie-Lou Arnould étaient en charge de la production de cet épisode, accompagnée de Marie Koyouo. La supervision éditoriale était assurée par Maureen Wilson.


La retranscription de cet épisode est bientôt disponible.

Suivez Louie Media sur Instagram, Facebook, Twitter.

Et si vous souhaitez soutenir Louie, n'hésitez pas à vous abonner au Club. Vous y trouverez des bonus, une newsletter, des masterclass, des rencontres avec l'équipe, et bien plus.


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.