L’impatience est-elle le défaut de la jeunesse ? [Émotions à emporter]

On reproche souvent à la jeunesse son insouciance, ses excès. On lui attribue également un défaut : l’impatience. Dans l’imaginaire collectif, “les jeunes” seraient moins aptes à attendre. Pourtant, sur l’autoroute, celui ou celle qui vous dépasse à 150 kilomètres heures n’est pas toujours très jeune. Même chose dans la queue de la pharmacie, lorsque l’on vous double sans une pointe de culpabilité. Qu’est-ce qui expliquerait que l’on catégorise l’impatience comme un défaut ? Et pourquoi serait-elle forcément celui de la jeunesse ?


Dans cet épisode, la journaliste Julia Courtois interroge l’idée selon laquelle l’impatience serait un défaut de la jeunesse. Elle interviewe Vincent Estellon, psychanalyste et professeur de psychopathologie clinique à l’université de Paris. Il est l’auteur notamment de Les états limites, paru en 2019 dans la collection Que sais-je des Presses Universitaires de France. 

Émotions à emporter est une émission bi-mensuelle, dérivée du podcast Émotions. Dans ce format plus court, nous abordons des questions plus quotidiennes sur notre rapport aux émotions et au monde qui nous entoure. Émotions est un podcast de Louie Media. 


Brune Bottero est la présentatrice d’Émotions. Julia Courtois a tourné, écrit et monté cet épisode. Maud Benakcha est la chargée de production d’Émotions. Jean-Baptiste Aubonnet en a fait la réalisation et le mix et Nicolas De Gélis a composé la musique du générique d’Émotions.


Cet épisode a également été rendu possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard responsable de production, Mélissa Bounoua directrice des productions et Charlotte Pudlowski directrice éditoriale. 


La retranscription est disponible ici.


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.