Valserhône : sept départs de feu criminels dans la nuit de mercredi à jeudi

Une nuit sous fond de révolte contre le confinement. A 2 h 30 du matin, Michel Bron, responsable du local Emmaüs de Valserhône, est réveillé par des explosions, alors qu’il dormait sur place. Le bâtiment, vieux de soixante ans a été partiellement détruit par les flammes. A quelques mètres, un préfabriqué du Concordia FC a aussi été brûlé, tout comme cinq poubelles sur l’ensemble de la commune.


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.