Martial Piolat a affronté la mort de son fils alors qu’il sauvait son entreprise de la liquidation

Martial Piolat a dû mener plusieurs combats de front : le premier pour sauver son entreprise, la société de mécanique Duchêne Industrie, installée à Ruy-Montceau. Le deuxième combat était plus personnel puisque Martial a dû affronter la mort de son fils de 22 ans, d’une tumeur au cerveau. Enfin, Martial a dû lui-même se relever d’un infarctus. Tout cela en seulement quelques mois. Malgré le sort qui s’acharne, la pression sur le plan professionnel, Martial s’accroche. On pourrait se demander à quoi bon se lever le matin quand on a vécu tout ça. Il répond à cette question.

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.