Variole du singe : faut-il s'inquiéter ?

Le vendredi 20 mai, les autorités françaises de santé confirment un premier cas de variole du singe sur le territoire. Le patient, un jeune homme de 29 ans, manifestait depuis deux jours des symptômes de cette forme de variole jusqu’alors présente en Afrique, et qui se diffuse progressivement en Europe depuis le mois de mai.


Le samedi 4 juin, Le Parisien publie le témoignage d’un autre français touché par ce virus. Les boutons qui recouvrent son visage, son buste et ses parties génitales lui provoquent un sentiment de «brûlure interne», des spasmes, des sueurs nocturnes.


Plusieurs médecins tirent la sonnette d’alarme et redoutent une forte poussée épidémique dans les prochaines semaines. Que sait-on de cette maladie ? Comment s’en protéger ? Faut-il s’inquiéter ? Code source fait le point avec Florence Méréo, journaliste santé au service société du Parisien.


Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Ambre Rosala - Production : Thibault Lambert, Sarah Hamny, Marion Bothorel et Lolla Sauty - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian - Archives : Europe 1, France TV.


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.