Tour 1964 : Poulidor perd et gagne les cœurs

Pourquoi Raymond Poulidor est-il aussi populaire en France ? Avant ses obsèques, le mardi 19 novembre dans son village du Limousin, Code source vous raconte un Raymond Poulidor alors jeune, beau et fier de son maillot violet des cycles Mercier. En 1964, il est alors un sérieux candidat à une victoire sur la grande boucle. Il a les moyens de battre le grand champion du moment, Jacques Anquetil. C’est la première fois que Raymond Poulidor termine à la seconde place du Tour de France. S’il a perdu à quelques secondes près, il a gagné le cœur des Français. Récit de Christophe Bérard et Eric Michel du service des sports du Parisien. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Reporter : Clawdia Prolongeau - Production : Marion Bothorel et Clara Garnier-Amouroux - Réalisation et mixage : Alexandre Ferreira - Musiques : François Clos - Identité graphique : Upian - Archives : France 3.
 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.