Sarah Halimi : récit d'une affaire qui questionne le droit et bouleverse l'opinion

Le dimanche 25 avril, plus de 20 000 personnes, dont plusieurs personnalités politiques, de la culture et du spectacle manifestent à Paris, place du Trocadéro, contre la décision de la Cour de cassation qui a confirmé le 14 avril l’irresponsabilité pénale de Kobili Traoré. A Paris, et dans d’autres villes en France, les manifestants réclament un procès pour ce crime à caractère antisémite. En avril 2017, l’homme de 27 ans tue sa voisine, Sarah Halimi, dans un déferlement de violence. Il a été pris d’une bouffée délirante, selon les trois expertises psychiatriques, unanimes sur ce point. En revanche, l’une estime que le discernement du suspect était altéré, alors qu’il était complètement aboli, d’après les deux suivantes. Cette conclusion, suivie par la justice, a conduit à l’abandon des poursuites. En réponse, Emmanuel Macron a demandé une évolution de la loi, afin que les consommateurs de drogue puissent être jugés, même lorsque leur discernement est aboli au moment des faits. Code source raconte cette affaire, en repartant du début, avec Timothée Boutry du service Police Justice du Parisien. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Production : Thibault Lambert et Salomé Robles - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network - Identité graphique : Upian. Archives : RT / BFMTV / Le Parisien / Europe 1 / France 2.


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.