Jean-Louis Trintignant : le monstre sacré qui se disait «raté»

Après 70 ans de carrière et des rôles dans plus de 130 films, Jean-Louis Trintignant s’est éteint le vendredi 17 juin. Il avait 91 ans. Une vie marquée par des films cultes : «Et Dieu… créa la femme», «Un homme et une femme»… Ou encore «Amour», pour lequel il reçoit le César du meilleur acteur en 2013.

Jean-Louis Trintignant était aussi un passionné de poésie et de théâtre. En 2018, à l’occasion de ses 88 ans, il remonte sur scène au théâtre de la Porte-Saint-Martin (Paris) pour une série de dix dates d’un spectacle de poésie et de musique. Une carrière qui ne l’empêche pas de se décrire comme un «raté à qui la chance a souri».

Une vie marquée par des drames aussi. La mort de ses deux filles, dont Marie en 2003, après avoir été battue par son compagnon, le chanteur Bertrand Cantat. La tragédie de sa vie.

Catherine Balle, Yves Jaeglé et Sylvain Merle, journalistes au service culture du Parisien, racontent Jean-Louis Trintignant pour Code source.


Crédits. Direction de la rédaction : Pierre Chausse - Rédacteur en chef : Jules Lavie - Présentation : Jules Lavie - Production : Marion Bothorel, Thibault Lambert, Sarah Hamny et Lolla Sauty - Réalisation et mixage : Julien Montcouquiol - Musiques : François Clos, Audio Network, Epidemic Sound - Identité graphique : Upian. Archives : INA, Et Dieu... créa la femme (1956), Un homme et une femme (1966), Regarde les hommes tomber (1994), Amour (2012).




Notre politique de confidentialité GDPR a été mise à jour le 8 août 2022. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.