Que signifie vraiment “L'enfer c'est les autres” ?

"L'enfer, c'est les autres" fait partie d'une réplique prononcée par l'un des personnages de "Huis clos", la pièce de Jean-Paul Sartre, écrite en 1944. Mais sa véritable signification est souvent incomprise.


Vivre ensemble pour l'éternité


Les trois personnages de "Huis clos" se retrouvent dans une pièce fermée et dépourvue de miroirs. Elle symbolise l'enfer. Cet homme ces deux femmes s'attendent à être jugés ou à rendre des comptes.


Mais nul "bourreau" ne se présente. Ils ont alors tôt fait de comprendre qu'ils sont contraints de vivre ensemble pour toujours. C'est cette cohabitation forcée qui est leur châtiment.


Très vite, chacun s'aperçoit qu'il lui est impossible de s'isoler. Les autres finissent toujours par s'imposer à lui, soit en voulant le séduire soit en tentant de le manipuler.


Exister par le regard des autres


Mais qu'a voulu dire le philosophe par sa formule devenue proverbiale ? "L'enfer, c'est les autres" ne signifie pas qu'un homme doit voir un ennemi dans chacun de ses semblables.


Cet "enfer", c'est surtout le regard d'autrui. En effet, c'est lui qui nous fait exister. La façon dont nous réagissons, nous dit Sartre, le regard que nous portons sur nous-mêmes, sont en grande partie fonction du jugement des autres.


C'est parce que nous n'existons vraiment que par le jugement d'autrui que nous sommes en enfer. Cette présence permanente de l'autre dans nos vies, poursuit le philosophe, nous la sentons par le truchement de la honte.


Si, par exemple, un homme regarde par le trou de la serrure pour surprendre sa femme infidèle, il se sent soudain saisi par la honte, car il se voit dans le regard d'autrui. Cette honte ne peut exister, et donc aussi celui qui la ressent, que par rapport à autrui.


La conscience de l'homme ne serait donc pas, comme le prétendait Descartes, cette entité autonome, susceptible de décider de son propre destin. En fait, c'est à une confrontation des consciences que Sartre nous fait assister, chacune ayant besoin des autres pour avoir le sentiment d'exister. Par ce besoin permanent des autres, chacun pave son propre enfer.


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.