Pourquoi le “x” est-il synonyme d'inconnu ?

En mathématiques comme dans la vie courante, l'usage est de désigner ce qui est inconnu par la lettre "x". Mais pourquoi cette lettre a-t-elle pris une telle signification ?

Une volonté précoce de nommer l'inconnu


En mathématiques, les inconnues sont désignées par la lettre "x". Dans un autre domaine, une femme voulant garder l'anonymat accouche "sous x".


Cette désignation de l'inconnu par la lettre "x" a d'abord débuté dans les mathématiques, avant de s'étendre à d'autres domaines de la vie quotidienne. 


2000 ans avant notre ère, les Sumériens connaissaient déjà l'arithmétique. Quant à l'algèbre, les Babyloniens et les Égyptiens en ont posé très tôt les prémisses. Or, dès le début de cette longue histoire, les mathématiciens ont voulu nommer l'inconnu, qui était aussi partie intégrante de leur science.


Le premier à l'avoir fait est sans doute Diophante d'Alexandrie, qu'on a surnommé le "père de l'Algèbre". Ce mathématicien grec, qui a peut-être vécu au IIIe siècle, introduit dans ses calculs un nombre indéterminé, qu'il appelle "arithmos" ou "arithme". Il peut être assimilé à ce qu'on nomme en algèbre une inconnue.

De l'arabe au latin


Les mathématiques, et notamment l'algèbre, se sont développés en priorité, à partir du IXe siècle environ, dans les pays musulmans. Les mathématiciens arabes avaient également un mot pour nommer l'inconnu.


En effet, ils désignaient cet inconnu par le terme "shay", qui signifie "la chose" ou "quelque chose". Dans les calculs, ce mot est représenté par les deux premières lettres, "sh".


Elles se prononcent "che", comme dans le mot "chien". Mais dans l'Espagne andalouse, où les conquérants musulmans ont introduit les derniers trouvailles des mathématiciens, les habitants ne parlant pas arabe ont de la peine à prononcer ce "sh".


Ils ont aussi du mal à lui trouver une correspondance dans leur langue. Alors, les clercs en charge de la traduction des traités arabes remplacent "sh" par une lettre qu'ils estiment équivalente, le "khi" grec. 


Or cette lettre, en minuscule comme en majuscule, s'écrit comme le "x" latin, repris dans la plupart des langues romanes. La boucle était bouclée. "X" deviendrait désormais la seule manière de dénommer l'inconnu. 


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.