Pourquoi les chaussures ne sont pas identiques à gauche et à droite ?

Retrouvez Lelynx.fr en cliquant sur ce lien:
https://www.lelynx.fr/assurance-auto/?utm_source=podcasts&utm_medium=audio&utm_campaign=branding_chosesasavoir_avril22&utm_content=lp_auto

--------------------------

Il nous paraît évident de différencier le côté gauche et le côté droit de nos chaussures. Et pourtant, il n'en a pas toujours été ainsi.

Le fournisseur de l'armée

La paternité de cette séparation des chaussures en deux côtés appartient à un certain Alexis Godillot. On le voit, ce nom propre est associé de si près à l'univers de la chaussure qu'il en devint un des synonymes.

Né à Besançon, en 1816, il se spécialise d'abord dans la décoration urbaine, lors des fêtes publiques. Puis il s'installe à Paris, où il ouvre une tannerie.

Sa fortune viendra de la guerre de Crimée, qui débute en 1853. En effet, Godillot devient le fournisseur officiel de l'armée française. Son entreprise fournit aux soldats non seulement des chaussures, qui allaient devenir les fameux "godillots", mais aussi des selles et des tentes.

C'est la fortune et la prospérité pour Alexis Godillot, qui emploie bientôt plus de 3.000 ouvriers. Véritable notable, il devient même maire de Saint-Ouen, où sont situées ses usines.

Des chaussures beaucoup plus confortables

Les soldats qu'il équipait doivent à Alexis Godillot une innovation majeure, qui accrut grandement leur confort et facilita leurs marches. En effet, c'est à lui qu'on doit la différenciation des chaussures en un côté droit et un côté gauche.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette différence n'existait pas avant l'invention de M. Godillot. Il fallait donc patienter, et souvent souffrir, avant que chaque chaussure épouse plus ou moins la forme du pied qu'elle entourait. Avant d'en arriver là, les infortunés marcheurs devaient spporter les ampoules qui se formaient dans ces incommodes chaussures.

Mais Godillot ne s'arrête pas en si bon chemin. Pour procurer encore plus de confort aux marcheurs, il imprime aux semelles intérieures des chaussures une courbure qui correspond à celle de la voûte plantaire. Il utilise également un procédé spécifique pour rendre ses chaussures plus imperméables.

Même si elles étaient mieux conçues, ces massives chaussures militaires furent affublées du sobriquet un tantinet péjoratif de "godasses", utilisé ensuite pour désigner, dans le langage familier, toute sorte de chaussure.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices