Des essuie-glaces laser chez Tesla ?

Mais où s’arrêtera Elon Musk ?! C’est une question à laquelle personne n’a la réponse à part lui… et si je vous dis ça, c’est parce que le patron de Tesla joue encore un peu plus avec la frontière de la science-fiction. Il compte tout simplement équiper ses véhicules de lasers en guise d’essuie-glace.


Précision très importante, il ne s’agit pas de remplacer purement et simplement les balais d’essuie-glace, mais plutôt de les compléter. Concrètement, les lasers ne serviraient pas à balayer la pluie, mais plutôt à faire disparaître les saletés du pare-brise pour le garder propre… Une sorte de liquide lave-glace amélioré, sans trace et beaucoup plus efficace.


Cette semaine, l’Office américain des brevets a officiellement validé la demande de dépôt de brevet pour cette technologie, qui datait tout de même de 2019. En plus du pare-brise, des croquis accompagnant le dossier montrent que : les vitres des portières et les optiques des différentes caméras pourront elles aussi être équipées de lasers. Par ailleurs, une note précise que le calibrage du faisceau sera ajusté pour qu’il soit inférieur à l’épaisseur de la surface à traiter, je cite « qu'elles soient vitrées ou photovoltaïques ». De quoi donner un peu plus d’épaisseur à une promesse de longue date d’Elon Musk : un toit solaire sur les véhicules Tesla afin d’augmenter un peu l’autonomie de la batterie. S’il devait être proposé en option pour la Model 3, ce toit devrait finalement équiper le Cybertruck dès sa commercialisation l’an prochain.


En parlant de ce fameux pick-up de Tesla, nombreux sont les observateurs à avoir remarqué l’absence de balais d’essuie-glace sur le véhicule. Serait-ce un indice de plus concernant l’arrivée des lasers ? C’est possible oui. Mais il faut aussi savoir qu’en 2019, le constructeur avait déposé un autre brevet, celui d’un essuie-glace magnétique permettant de balayer l’entièreté du pare-brise de façon latérale grâce à un rail de guidage, de quoi rendre définitivement obsolètes nos vieilles branches en caoutchouc. Quoiqu’il en soit, il faudra encore attendre quelques mois pour avoir une réponse officielle sur tous ces points, sans doute lors de la sortie d’usine des premiers Cybertruck.



 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.