Une plateforme pour traquer le plastique à usage unique ?

L’un des combats principaux pour préserver la planète aujourd’hui reste la lutte contre le plastique, plus précisément le plastique à usage unique. S’il est théoriquement interdit à la vente depuis le mois de juillet, il n’est pas rare d’en voir encore dans certains commerces. Alors pour contrecarrer ces pratiques illégales et peu couteuse pour les fraudeurs, la fondation Surfrider Europe a lancé une plateforme permettant aux citoyens de répertorier ces lieux qui n’appliquent pas la loi.


« Single Use Rebellion », c’est le nom de cette plateforme. En toute honnêteté, il s’agit davantage d’une campagne de sensibilisation pour encourager les citoyens de l’union européens à dénoncer la vente illégale du plastique à usage unique, et qui se déroule jusqu’au 28 novembre. Dans le détail, les citoyens peuvent donc signaler les distributeurs, les marques, les épiceries locales, et mêmes les pays qui commercialisent illégalement des touillettes, assiettes, cotons tiges, couverts, pailles et emballages alimentaires en plastique non recyclable. L’objectif final de Surfrider, « être sûr que ces plastiques disparaissent du continent pour de bon ».


Pour se connecter à la plateforme, direction le site nosingleuse.org, accessible en huit langues. Une fois en ligne, il faut ensuite cliquer sur « j’ai repéré un plastique suspect », puis photographier le produit aperçu, et enfin renseigner la marque et le lieu dans lequel le produit a été trouvé... le tout sans aucune limite ! Si vous retrouvez le produit dans cinquante endroits différents, alors vous pouvez le signaler cinquante fois, ce ne sera pas un souci. D’ailleurs, ce qui vaut pour les commerces physiques vaut aussi pour les sites internet. Dans le cas d’un achat en ligne, il faut simplement prendre une capture d’écran du site qui vend ces produits à usage unique et indiquer son url. 


Enfin, les données collectées permettront à Surfrider et aux autres ONG impliquées dans cette lutte contre le plastique d’établir un état des lieux et de prévoir des actions ciblées contre les marques et États qui ne respectent pas les règles en vigueur. Les premiers résultats de cette campagne seront dévoilés lors de la Semaine européenne de la Réduction des Déchets du 20 au 28 novembre prochain.


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.