Pourquoi certaines vitres sont-elles recouvertes de dioxyde de titane ?

Certains grands immeubles sont habillés de métal et de verre. Le nettoyage de ces vastes surfaces vitrées coûte cher. Et c'est aussi un exercice périlleux pour les techniciens chargés de la besogne. Mais certaines sociétés ont trouvé la parade. Elles font poser sur leurs buildings des vitres recouvertes de dioxyde de titane, qui ont la particularité d'être autonettoyantes.


Les vertus du dioxyde de titane


Également utilisé comme additif alimentaire, le dioxyde de titane est composé de titane et d'oxygène. Ce composé est à l'origine d'un phénomène appelé photocatalyse. Sous l'influence des rayons du soleil, le dioxyde de titane es en effet capable d'activer la dégradation des particules organiques, autrement dit des taches et autres salissures.


Des scientifiques ont donc eu l'idée de recouvrir les vitres d'une couche très mince de dioxyde de titane. Le dépôt se fait par pulvérisation, alors que le verre est encore malléable. L'opération est réalisée à une température de plusieurs centaines de degrés.


Le dioxyde de titane présente une seconde particularité : son caractère hydrophile. Autrement dit, il a une certaine affinité pour l'eau. Ce qui signifie que, sur une vitre recouverte de dioxyde de titane, l'eau de pluie se fixe aisément. Adhérant parfaitement au verre, elle parcourt la surface vitrée, entraînant avec elle les salissures.


Ces deux caractères du dioxyde de titane permettent ainsi aux vitres qui en sont recouvertes de se nettoyer en partie toutes seules.


Les limites du procédé


Il y a peut-être quelque excès de langage à qualifier d'"autonettoyantes" les vitres revêtues de dioxyde de titane. Comme elles accélèrent la dissolution des composés organiques, elles sont certes plus propres que les autres vitrages.


Au bout d'un certain temps, cependant, l'intervention de l'homme est nécessaire pour laver ces vitres. Elles ne sont donc autonettoyantes que durant une certaine période.


Par ailleurs, le phénomène de photocatalyse a besoin de la lumière solaire pour fonctionner. Il ne peut donc s'appliquer aux vitres intérieures. Du moins pour l'instant. Les chercheurs cherchent en effet à stimuler le dioxyde de titane par un autre moyen ou bien à le remplacer par un autre matériau.


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.