Quels sont les profits de Pfizer, BionTech et Moderna ?

Face aux vagues successives de la maladie, des milliards de personnes se sont fait vacciner contre le virus du Covid-19, surtout dans les pays riches. Certains des principaux fabricants de ces vaccins tirent donc de substantiels profits de produits devenus indispensables.


D'impressionnants bénéfices


Les vaccins élaborés par les firmes Pfizer, BionTech et Moderna sont les plus utilisés, et souvent les seuls autorisés, dans la plupart des pays développés.


Il n'est donc pas étonnant que la commercialisation de ces vaccins représente une véritable manne financière pour ces entreprises.


D'après les calculs réalisés par une association réclamant une meilleure répartition des vaccins, les trois entreprises devraient réaliser, en 2021, 34 milliards de dollars de bénéfices après impôts.


Ce qui représenterait pas moins de 65.000 dollars de bénéfices par minute, et 1.000 dollars par seconde.


Des profits excessifs ?


Dans les trois entreprises, le vaccin contre le Covid-19 s'avère un produit phare, qui, à lui seul, explique en grande partie la forte croissance de chacune de ces firmes.


C'est d'abord le cas de Pfizer. En effet, sur les neuf premiers mois de l'année 2021, les revenus tirés du vaccin représentent près de la moitié du chiffre d'affaires de la firme.


Au total, Pfizer compte, pour l'ensemble de l'année, sur environ 36 milliards de dollars générés par ce moyen. Ce qui représente plus de 2 milliards de doses vendues. Enfin, l'entreprise devrait réaliser environ 37 % de ses bénéfices annuels grâce à la seule vente du vaccin.


De son côté, le vaccin de BionTech devrait lui permettre d'engranger, pour cette année, plus de 13 milliards de dollars. Ce qui représenterait l'essentiel de ses revenus.


C'est le même constat pour Moderna, dont le vaccin devrait lui rapporter plus de 11 milliards de dollars, le résultat net après impôts étant d'un peu plus de 7 milliards.


À elles seules, les trois entreprises auraient donc gagné plus de 82 milliards de dollars grâce à la commercialisation de leurs vaccins. Ce qui représente environ 34 milliards de résultats nets après impôts.


Alors qu'à peine 2 % de la population des pays pauvres seraient vaccinés à ce jour, de tels profits paraissent excessifs à certains.


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.