Quelle hausse des salaires en 2022 ?

Après des années de faible augmentation, les salaires devraient progresser de manière beaucoup plus nette en 2022. Cette évolution serait liée au contexte économique.


Des hausses de salaires...


D'après certaines sources, la hausse moyenne des salaires devrait être de 2,4 % en 2022, contre seulement 1,3 % cette année. Très peu d'entreprises, à peine 0,40 % d'entre elles, envisagent un gel des salaires pour 2022, alors que, pour les dix premiers mois de l'année 2021, près de 20 % des sociétés l'avaient décidé.


Il s'agit cependant d'une moyenne générale, qui englobe à la fois les hausses générales de salaires et les augmentations individuelles. Pour ces dernières, le chiffre est très comparables à celui des hausses générales : en effet, les hausses individuelles devraient être de 2,3 % en 2022, contre un peu plus de 1,7 % l'année précédente.


Plus de 99 % des entreprises annoncent des augmentations individuelles de salaires pour 2022, et 42 % des hausses générales. Certains secteurs, comme le transport ou l'hôtellerie-restauration, devraient, plus encore que d'autres, bénéficier de cette évolution.


...Qui s'expliquent par le contexte économique


Depuis quelques années, les entreprises montraient une certaine réticence à augmenter les salaires de leurs employés. Pourquoi ont-elles changé d'avis ?


Deux facteurs peuvent expliquer cette évolution. Le premier est la reprise de l'inflation. Pour éviter une perte de pouvoir d'achat, cette augmentation des prix doit normalement s'accompagner d'une hausse des salaires.


Or, en octobre 2021, l'Insee a prévu une inflation de 2,6 % sur un an. Et les experts tablent sur une inflation de 2,2 % en 2022. On le voit, avec une augmentation moyenne des salaires de 2,4 %, le gain de pouvoir d'achat est modeste.


Malgré tout, de telles hausses de salaires font craindre la mise en place d'une spirale inflationniste qui, à terme, ne pourrait que nuire à la bonne santé de l'économie française.


La seconde raison de cette hausse des salaires est à rechercher dans la relative pénurie de main-d'œuvre qui touche plusieurs secteurs économique. Déjà présent avant la crise sanitaire, ce phénomène est accentué par la vigueur inattendue de la reprise économique.



Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.