Pour qui la “fête des célibataires” est-elle une mine d'or ?

Chaque 11 novembre, la Chine fête les célibataires. À cette occasion, les géants de la vente en ligne, comme Alibaba, organisent une imposante opération de soldes. Malgré un succès qui ne se dément pas, l'enseigne est pourtant obligée de faire profil bas.
Une gigantesque opération de soldes
Les promotions et les soldes proposées, à l'occasion de la fête des célibataires, par les grandes enseignes de commerce en ligne, dépassent les ventes réalisées lors du "Black friday", qui se tient aussi au mois de novembre.
Le leader du secteur, Alibaba, a annoncé des profits records pour l'édition 2021 de la fête. Le montant des dépenses réalisées par les acheteurs en ligne se serait en effet monté à 74 milliards d'euros. Soit une augmentation de 8,5 % par rapport à l'année précédente.
Les appareils électroménagers, l'informatique ou encore les produits cosmétiques se seraient particulièrement bien vendus au cours de ces soldes en ligne.
Si le grand rival d'Alibaba, JD.com, arrive loin derrière, avec 37 milliards d'euros de ventes, il se félicite cependant d'avoir accru ses résultats de 28 % par rapport à l'édition précédente.
Une entreprise qui fait profil bas
Malgré ces spectaculaires résultats, Alibaba s'est montré plutôt discret dans sa campagne de communication. L'enseigne a en effet renoncé au traditionnel écran géant où s'affichait, en temps réel, le montant des ventes réalisées.
Un des dirigeants de la firme a même indiqué, à l'occasion de cet événement commercial, que, dans la vie d'une entreprise, la croissance n'était pas le seul facteur à prendre en compte.
C'est qu'en effet Alibaba n'est pas vraiment en cour auprès des autorités chinoises. On l'accuse d'exercer une concurrence déloyale face à des commerçants qu'elle empêcherait d'utiliser les services de plateformes rivales.
L'entreprise s'était donc vu accuser d'abus de position dominante, ce qui lui avait valu une très lourde amende de 2,3 milliards d'euros. Les autorités ont également mis le holà à L'introduction en bourse de l'entreprise, d'un montant inédit. Elles craignaient en effet qu'elle ne perturbât le système financier.
Enfin, cette frénésie de consommation, encouragée par de telles opérations commerciales, ne serait pas du goût du gouvernement chinois.
Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices