Que devient le portefeuille numérique de Meta ?

Meta, le nouveau nom de Facebook, a dû mettre fin à une nouvelle expérience qui semblait pourtant prometteuse. Après avoir renoncé à sa cryptomonnaie, nommée Diem, le groupe a dû renoncer à son nouveau portefeuille numérique.

Une expérience de portefeuille numérique

Ce nouveau mode de paiement avait été baptisé Novi. Il s'agissait d'un portefeuille numérique permettant de recevoir et d'envoyer de l'argent, essentiellement entre deux pays, les États-Unis et le Guatemala.

Pour ces échanges d'argent, Novi utilisait un "stablecoin", autrement dit une cryptomonnaie adossée à une devise, comme le dollar ou l'euro. Il s'agit donc d'une monnaie numérique dont le cours est en principe stable.

Meta avait choisi, pour son portefeuille numérique, le stablecoin USDP, d'abord appelé le "Pax", création de la société Paxos. C'est une cryptomonnaie adossée au dollar.

Quand une somme était ajoutée au portefeuille Novi d'un client, la devise dans laquelle elle était exprimée était convertie en USDP. Au contraire, si de l'argent était retiré du compte Novi, il était converti dans cette devise locale. Il s'agissait donc d'un fonctionnement très simple.

Une fin programmée

L'expérience de ce portefeuille numérique a été plutôt brève, puisque Meta avait annoncé sa création en octobre 2021. Il a été demandé à ses utilisateurs, par un simple SMS, de ne plus y déposer d'argent à l'avenir.

Une telle opération sera d'ailleurs impossible à partir du 21 juillet. Quant à la fermeture définitive de Novi, elle devrait avoir lieu début septembre.

Sans doute un peu pris de court, les utilisateurs pourront se tourner vers une page d'aide, créée pour l'occasion. Bien entendu, les clients sont invités à retirer dès que possible l'argent déposé sur le portefeuille numérique.

Bon prince, Meta promet cependant à ceux qui ne pourraient le faire de leur rendre leurs fonds. Cet agent devrait être transféré sur le compte bancaire ou la carte de paiement des clients concernés.

Cet échec est un coup dur pour le groupe qui, en février dernier, avait déjà dû renoncer à sa cryptomonnaie, Diem, qui devait concurrencer les nombreuses monnaies virtuelles de ce marché en pleine expansion.
Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices