Apprendre une nouvelle langue pour mieux faire vieillir le cerveau ?

De nombreuses études scientifiques montrent que le fait de parler une seconde langue est lié à l'amélioration des fonctions cognitives, mais aussi au retardement de l'apparition de la démence. Pour autant, notamment à cause de problèmes logistiques, peu de travaux de recherche se sont intéressés aux bénéfices de l’apprentissage d’une seconde langue à un âge avancé. Mais grâce, récemment, au développement d’applications pour smartphone permettant d'acquérir des compétences dans une nouvelle langue, l’étude de ce sujet a été rendue plus facile.

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.