Un jeu de cartes sans Dame, ni Roi...

J’ai lu deux petites infos, qui n’ont rien à voir entre elles - si ce n’est qu’elles vous donneront peut-être envie de vous lever d’un bond...


La première info concerne les jeux de cartes. Une Hollandaise de 23 ans, Indy Mellink, a imaginé un jeu de cartes sans Dame, ni Roi, ni Valet... Un jeu destiné à promouvoir l’égalité des sexes.Roi, Dame, Valet sont remplacés par des cartes or, argent et bronze...

"Pourquoi le roi devrait-il avoir une position plus élevée que la reine ? Demande cette Hollandaise. Et pourquoi le roi, la reine et le valet devraient-ils être blancs ?", questionne-t-elle, dans le journal The Mirror.

Les jeux de cartes, c’est un petit détail, une inégalité subtile... Mais qui s’ajoute à tous les petits détails, toutes les petites subtilités, qui vont toujours dans le même sens : y compris dans la grammaire : le masculin l’emporte sur le féminin. Ce paquet de cartes, nommé GSB (pour Gold, Silver, Bronze) est vendu en ligne à 9,95 €, précise le journal Ouest France. Si vous n’avez pas 10€ à dépenser dans un jeu de cartes... Je vous invite à bien fouiller tous les recoins, chez vous.


C’est ma 2e info : confinée dans son appartement à Rome, après avoir été testée positive au Covid-19, une femme âgée de 98 ans a découvert un trésor de 475.000 euros. L’histoire est racontée dans le journal Corriere della Sera. En faisant le ménage, elle est tombée sur une machine à écrire - dans laquelle était caché un livret épargne. Son mari l'avait ouvert en 1986, avec dessus la somme de 475.000 euros. En oubliant apparemment d’avertir son épouse (c’est ma supposition). À 98 ans, cette dame récupérera bientôt l'argent, avec les intérêts sur 35 ans, après avoir réglé les procédures administratives... Tout ça m’a donné envie de faire le ménage dans le studio ! Je vais peut-être tomber sur une bouteille de vin de 1982 oubliée par le fondateur de cette radio, Jean-François Bizet.


Crédits : Reuters


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.